Attentat à la préfecture de Paris, la nouvelle guerre du renseignement des jihadistes

Alors qu'une attaque frappait de l'intérieur la Préfecture de police de Paris débouchant sur la mort de quatre policiers, jeudi 3 octobre, Alexandre Del Valle revient sur les nombreux signaux qui auraient dû permettre de détecter les signes d'une radicalisation d'un agent supposé aux ordres de la France.

LIRE L'INTGÉRALITÉ DE L'ARTICLE SUR LE SITE DE VALEURS ACTUELLES

A la une