Crise sanitaire du Covid-19, persistance de la menace islamiste-terroriste; crise pétrolière mondial

Alexandre del Valle a réalisé un entretien d'Abdelrahim Ali, député égyptien, patron de presse et intellectuel spécialiste de l'islamisme radical.




Alexandre del Valle donne ici la parole à cet influent député égyptien, patron de presse et intellectuel spécialiste de l'islamisme radical, qui observe l'évolution du Moyen Orient dans le cadre de son centre d'Etudes du Moyen Orient (CEMO), basé à Paris, et qui soutient inlassablement l'idée de nations arabes sécularisées, ouvertes et modernes face à la menace commune du terrorisme islamiste et des idéologies fréro-salafistes qui en sont la source. Son témoignage, qui pourra certes être jugé par certain "pro-domo" ou exagérément optimiste, mais il a le mérite de nous rappeler que l'Afrique en général, avec moins de moyens que l'Europe, a globalement mieux résisté au fléau du coronavirus, et que les Occidentaux pèchent parfois par arrogance et peu d'efficacité, tant face à cette crise sanitaire inédite que face à d'autres fléaux comme le terrorisme et l'islamisme subversif que combat Abdelrahim Ali dans ses ouvrages et avec son Institut le CEMO. Nous avons parfois à apprendre de pays jadis colonisés qui seront demain plus puissants que certaines puissances ex-coloniales européennes....


LIRE L'ARTICLE DANS SON INTÉGRALITÉ SUR LE SITE D'ATLANTICO

A la une