Syrie, France, Haut-Karabakh, comment Erdogan instrumentalise l'internationale djihadiste

Quels rapports entre la campagne de boycott contre la France lancée par le président turc suite au soutien d'Emmanuel Macron à Charlie Hebdo, la décapitation de Samuel Paty, les attentats de Nice et Vienne, l'expansionnisme turc dans les îles grecques et à Chypre, les offensives militaires d'Ankara en Syrie/Irak (contre les Kurdes), en Libye, aux côtés du pouvoir frère-musulman de Tripoli, puis dans le Haut Karabakh face aux Arméniens ? Pour Alexandre Del Valle, le fil conducteur est le djihadisme, que la Turquie instrumentalise directement en Syrie, en Libye et dans le Karabakh, puis indirectement chez nous en fanatisant des musulmans contre les “islamophobes” occidentaux.




LIRE L'INTÉGRALITÉ DE L'ARTICLE SUR VALEURS ACTUELLES

A la une