Comment les lobbies immigrationnistes utilisent la cause des « migrants » pour diaboliser l’identité

De retour de Sicile, Alexandre del Valle revient sur l’affaire du bateau de l’ONG pro-migrants Sea Watch qui avait « secouru » 53 clandestins dans les eaux internationales au large de la Libye, mi-juin et dont le capitaine fait la une des journaux depuis que son navire a risqué, dans la nuit du 28 juin, d’écraser une vedette de la Guardia della Finanza qui l’empêchait d’accoster.

LIRE L'ARTICLE EN INTÉGRALITÉ SUR VALEURS ACTUELLES

A la une