La "révolution de couleur catalane", chronique d’un conflit géopolitique du faible au fort

D’évidence, les Indépendantistes "catalanistes" ont "gagné" le "premier round". Cette petite "révolution de velours" catalane, ou "révolte pacifique du faible au fort", minutieusement planifiée par des professionnels de la déstabilisation dont les groupes séparatistes d’extrême-gauche alliés au gouvernement frondeur de la Generalitat, a été un succès.



Lire la suite: http://www.atlantico.fr/rdv/geopolitico-scanner/revolution-couleur-catalane-chronique-conflit-geopolitique-faible-au-fort-alexandre-del-valle-3192524.html

A la une