top of page

Les médiacraties, alliées objectives de la propagande djihadiste

CHRONIQUE. Alexandre del Valle décrypte comment les médias, en relayant les revendications terroristes et en victimisant les musulmans, font le jeu de ceux qui promeuvent l’idéologie suprémaciste califale. 




Depuis l’attentat de Grenelle du 2 décembre, la presse relaie en boucle les revendications du djihadiste Armand Rajabpour-Miyandoab. L’illumination de la tour Eiffel en l’honneur d’Israël l’a « profondément mis en colère », et il en a « marre de voir des musulmans mourir ». Son message en arabe, diffusé dans une vidéo d’allégeance à Dae’ch en « soutien aux djihadistes » et en défense des « musulmans tués à Gaza et partout dans le monde », a été relayé en boucle. Exactement comme les pubs des grandes marques, à la différence près que les “spots” de Dae’ch ou du Hamas sont payés par les Occidentaux, piégés par leur culte de l’audimat sensationnel. La culpabilité de l’Européen lui fait endosser le victimisme feint de ses propres bourreaux… Au lendemain de chaque attentat commis pour punir les “blasphémateurs-persécuteurs de musulmans”, nos médias font en effet le jeu des adeptes du califat appelé à régner sur le monde.


Un incroyable renversement


Au lieu de taxer d’islamophobes ceux qui tuent au nom d’Allah et de la charia, et donc de condamner les textes légitimant la violence sacrée, les instances officielles de l’islam, comme ces jours-ci le Conseil français du culte musulman (CFCM), infiltré par les Frères musulmans, appellent les musulmans à la « vigilance », redoutant que l’attaque de la tour Eiffel ne soit « instrumentalisée […] pour exacerber les tensions et stigmatiser toute une communauté », demandant ainsi à « protéger les mosquées » et à lutter contre “l’islamophobie”. Comme si les musulmans étaient les vraies victimes et les judéo-chrétiens les vrais coupables ! Cet incroyable renversement vient du fait que nos médias font systématiquement le jeu des djihadistes. Pourtant, tous les spécialistes savent que les actes barbares de ces derniers sont perpétrés pour promouvoir l’idéologie suprémaciste califale, pas pour “défendre les musulmans”.


Opmerkingen


A la une

INFOLETTRE (NEWSLETTER)

bottom of page