“Le grand renversement” ou les leçons géopolitiques et philosophiques des affaires Floyd-Traoré

Dans nos sociétés ouvertes à tous les vents incapables de juguler sur leur propre sol l'islamisme et l'immigration illégale, dans nos démocraties “libérales” gagnées par la novlangue cosmopolitiquement correcte, l'Homme blanc occidental-judéo-chrétien, l'Etat-Nation régalien et sa police incarnent le camp du Mal absolu tandis que le non-occidental, les forces révolutionnaires violentes ou les bandes criminelles incarnent celle du Bien : c'est le Grand Renversement, explique notre chroniqueur Alexandre del Valle.


LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE SUR LE SITE DE VALEURS ACTUELLES

A la une