De BLM à Traoré au Time, pourquoi le capitalisme mondialisé soutient les anti occidentaux



Quelques jours après l'affaire du producteur rappeur multirécidiviste Michael Zecler, le magazine Time a mis en Une comme "femme de l'année" Assa Traoré. Pour Alexandre del Valle, le fait que le sort de délinquants anti-flics "victimes" des policiers soit bien plus médiatisé que celui de citoyens honnêtes n'est pas le fruit du hasard. Il participe du Grand Renversement qui consiste à faire des hors-la-loi des victimes pour délégitimer la violence légale des forces de l'Ordre et à travers elles, l'Etat-Nation.


Incroyable inversion des valeurs, le Time n'a pas mis à l’honneur Samuel Paty, victime du jihadiste tchétchène ou les trois paroissiens de la basilique de Nice, égorgés par un autre jihadiste tunisien, mais Assa Traoré, présentée comme une héroïne de l’antiracisme dénonçant les violences policières de la république française. En désignant la sœur d'Adama Traoré comme l'une des "personnalités de l'année", au même titre que les "tombeurs" d'un Trump honni, Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris, ce magazine étatsunien temple du politiquement correct bobo, a pris le parti de plus dénoncer le camp des défenseurs de l'Etat-Nation, notamment la France "raciste-islamophobe", que celui de de la violence illégale des bandes. Le double message subliminal est clair: premièrement faire croire que dans la France de François Hollande ou d'Emmanuel Macron (Adama Traoré est mort sous la présidence Hollande et son affaire a été remédiatisée durant l'été 2020 dans un contexte de Black Lives Matter-BLM), les "violences policières" viseraient les noirs africains et les musulmans pour leur "faciès" ou leur foi (dixit les comités "Justice pour Adama" et le BLM). Deuxièmement que l'Etat français lui-même et à travers lui tous les Etats souverains blancs-occidentaux démocratiques encore souverains, et donc pas seulement celui des "populistes", seraient par nature illégitimes car de même nature que le nazi-fascisme. Cette accusation fondée sur la reductio ad hitlerum implicite, participe d'ailleurs du postulat indigéniste et islamo-gauchiste selon lequel le "racisme" ne serait pas le fait de la seule "extrême-droite" ou des "sionistes", mais du "racisme structurel d'Etat" propre à tous les pays européens-blancs collectivement détestables et punissables. De ce fait, si la violence pourtant légale de l'Etat et de sa Police, sont jugés illégitimes et "racistes" par nature, et si le "racisme de cet Etat" n'est pas caractérisé par une politique raciale d'apartheid mais par les valeurs mêmes laïques-universelles issues des Lumières et de la République, a contrario, les violences des voyous descendants de "colonisés" qui attaquent l'oppresseur étatique-blanc-occidental sont quant à elles excusables et légitimes en tant que "réactions" défensives. Extraordinaire renversement.


LIRE PLUS SUR LE SITE DE VALEURS ACTUELLES

A la une