top of page

Alexandre del Valle : La Chine de Xi joue ses trois cartes stratégiques en Europe : France-Serbie-Hongrie

CHRONIQUE. La visite de Xi Jinping dans trois Etats européens ne poursuit qu'un seul but : tenter de démontrer que l'Empire du Milieu est une « puissance raisonnable », après le discrédit de la gestion du Covid.



Les trois objectifs de Xi lors de sa visite en Europe étaient de promouvoir un monde dans lequel les États-Unis sont moins dominants ; de contrôler les dommages causés aux liens sino-européens alors que les tensions commerciales s’accentuent (menace de droits de douane européens), puis de réhabiliter la Chine dans son rôle de « puissance raisonnable » après le discrédit de la gestion du Covid.  


Côté symbolique, 2024 marque le 60e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et la France ; le 75ême de celles avec la Hongrie ; et le 25e anniversaire du bombardement par l’OTAN de l’ambassade de Chine à Belgrade durant la guerre du Kosovo, un fait qui n’a jamais été pardonné par Pékin… Concernant les contentieux commerciaux, rappelons que l’Union européenne enquête sur plusieurs industries chinoises (exportations de véhicules électriques), tandis que Pékin enquête sur les importations de brandy fabriquées en France. Après la réunion tripartite Macron-Xi-Von der Leyen, l’accusation européenne de surproduction industrielle a été logiquement catégoriquement rejetée par Pékin. 


Pour ce qui des sujets géostratégiques, la déclaration commune Xi-Macron appelant les belligérants israélo-palestiniens et russo-ukrainiens à une trêve durant les jeux olympiques n’a permis qu’à redorer le blason de Pékin souvent accusé de trop soutenir Moscou… Certes, pour ce qui est de la requête du président français à l’Oncle Xi pour qu’il plaide la cause de Kiev afin de convaincre Vladimir Poutine de mettre fin au conflit, on peut y voir un message de politique interne en vue des élections européennes… Les bouteilles de cognac de luxe puis le voyage dans un lieu d’enfance dans les Pyrénées n’ont d’ailleurs pas permis à Macron de faire plier l’Oncle Xi d’un pouce…  


Kommentare


A la une

INFOLETTRE (NEWSLETTER)

bottom of page