top of page

Alexandre Del Valle : Comment les sanctions économiques contre la Russie ont renforcé l’alliance anti-occidentale russo-chinoise




D’une manière générale, le sacrifice des Européens (renonciation à du gaz pas cher et plus écologique au profit des gaz “spot” qataris, azéris ou de schiste américain) a ruiné les industries européennes, qui paient leur énergie 5 fois plus cher que les États-Unis. Il a profité aux Indiens, qui revendent le pétrole russe sous forme de dérivés, et à maints pays qui contournent les sanctions, puis il a permis à la Russie et la Chine de gagner la partie asymétrique de la confrontation globale en intensifiant leur coopération au détriment de l’Europe, véritable dindon de la farce.


L’Occident avait pourtant appris sous la guerre froide (de Gaulle, Nixon, Kissinger) que, face à l’ennemi principal, la bonne stratégie consiste à diviser les fronts adverses plutôt qu’à les souder…


Des objectifs qui n’ont pas été atteints


Revenons à la genèse de ce piège dans lequel l’Europe est tombée en croyant au contraire faire obstacle à la Russie. Après le début de l’invasion russe (bien évidemment inacceptable) de l’Ukraine, en février 2022, l’Occident s’est fixé une série d’objectifs :


– empêcher la Russie de remporter la victoire et de mettre fin à l’agression russe en Ukraine ;


LIRE LA SUITE SUR VALEURS

Comentários


A la une

INFOLETTRE (NEWSLETTER)

bottom of page