del valle entrelac del valle milieu del valle milieu
del valle entrelac del valle titre del valle milieu
del valle entrelac
del valle stylo
menu haut
Accueil
Biographie
Publications
Articles Etranger
Ouvrages
Conférences
Me Contacter
Liens
Photos
Vidéos

del valle italian Italian
del valle english English
del valle spanish Español
del valle portugese Português
del valle german German
del valle russian Russian
del valle ukrainian Ukrainian
del valle greek Greek
del valle arabic عربي
Qui est Alexandre Del Valle ? Curriculum Vitae

Qui est Alexandre del Valle ? Biographie
Essayiste, Géopolitologue, co-fondateur de l’Observatoire géopolitique de la Méditerranée (basé à Chypre) ; Membre du Conseil de Rédaction de la Revue française de Géopolitique Outre Terre, Alexandre Del Valle inscrit toutes ses études, interventions et écrits dans le cadre de la démarche géopolitique qui consiste à étudier « les rivalités de pouvoirs autour des territoires ou ressources », ainsi que les « représentations » développées par les acteurs en lice.


Politologue international engagé ?

 
Alexandre del Valle est avant tout un chercheur libre et indépendant, à l’image de la géopolitique, qui est une démarche analytique étrangère au manichéisme, au parti-pris et à l’ostracisme.

Fils de Pieds Noirs (mère espagnole d'une famille antifranquiste réfugiée à Oran ; père Italien de Tunisie), del Valle est né et a vécu les premières années de sa vie dans le Sud de la France (PACA), il a réalisé la majeure partie de ses études à Aix-en-Provence (Institut d’Etudes Politiques), ainsi que deux années complémentaires à Milan (Facoltà di Scienze Politiche di Milano) et à Science Po-Paris (Prépa ENA).

Foncièrement « méditerranéen », Alexandre del Valle s’est vite spécialisé dans la géopolitique du Monde arabo-musulman. Ayant découvert le Liban au début des années 90 dans le cadre de missions humanitaires et d’études, il a commencé à écrire sur le conflit libanais et les minorités juives et chrétiennes en Terre d’Islam avant de se pencher sur la montée de l’Islamisme radical dont il fut un des premiers à souligner la menace dans le cadre du monde de l’Après Guerre froide.

Depuis quelques années, les travaux d’Alexandre del Valle sont consacrés à l’étude des mouvements révolutionnaires et totalitaires (« Rouges-Bruns et Verts »), du terrorisme, puis des grands phénomènes de Désinformation géopolitique (« Guerre des Représentations »).

Après avoir été formé au contact de stratégistes comme André Martel (CR), les généraux Pierre Marie Gallois (CR) et Jean Salvan (CR) puis le géographe Yves Lacoste (Paris VIII), del Valle a rejoint l’équipe de recherches doctorales de Michel Korinmann (La Sorbonne) puis cofondé l’Observatoire de Géopolitique de la Méditerranée (Nicosie) soutenu par les Université de Nicosie et Paris Sorbonne.


Personnalités qui ont marqué Alexandre del Valle à ses débuts et contribué à forger ses conceptions et engagements

Alexandre del Valle a débuté son action sous les conseils et aux côtés de Résistants illustres comme Jean Mattéoli, ancien Ministre et Président du Conseil Economique et Social, Alain Griotterray (fondateur du premier réseau de résistants de droite gaulliste en 1940), et bien sûr le Général (CR) Pierre Marie Gallois, son maître en géopolitique, l'un des premiers volontaires anti-nazis engagés à Londres dans la Royale Air Force, père de la Géopolitique française et ancien conseiller nucléaire du général De Gaulle.

Del Valle a également été marqué par la personnalité de Gabriel Kaspereït, ancien ministre de De Gaulle. ancien grand résistant (deuxième DB), ancien maire du 9ème arrondissement, avec qui il participa à de nombreuses réunions publiques autour de la Serbie et des guerres en ex-Yougoslavie, sujets d'étude de ses deux premiers livres "Guerres contre l'Europe" et "Islamisme et Etats-Unis".

A cette même époque, il a beaucoup appris de l'ancien secrétaire de J.P Sartre, Louis Dalmas, directeur de "Balkans Info", de Jean Pierre Péroncel Hugoz, ancien Grand Reporter du Monde spécialiste du Proche Orient, puis de l'historienne anglo-égyptienne, Bat Yé'Or, auteur de nombreux travaux sur la Dhimmitude, l'Islamisme et la question des Minorités en Terre d'Islam, sans oublier le Général Jean Salvan, ancien de l'Etat Major, professeur de Stratégie à Science Po Bordeaux, et Président des Gueules Cassées, ou encore Michel Korinmann (Chair de géopolitique de La Sorbonne).

Politiquement, Alexandre del Valle a toujours tenu à rester libre, ce qui ne l'a pas empêché de se rapprocher de façon récurrente d'hommes politiques divers issus de la droite parlementaire (CNI-RPR-MPF-RPF-UDF-PPE) avant de fonder, au sein de l’UMP, et dès la création de ce mouvement avec Rachid Kaci, un courant (« La Droite Libre républicaine et laïque ») dans le but de défendre les valeurs républicaines et occidentales face au communautarisme et aux intégrismes.

Alexandre del Valle a toujours mis un point d’honneur à saluer et parfois soutenir les positions politiques d’hommes de Gauche, tels Jean Pierre Chevènement, ou de Mouvements laïques également situés à Gauche, comme Ni Putes Ni Soumises, Démocraties (dirigé par le Général Henri Paris, et auquel Del Valle a adhéré en 1997) ou encore le Mouvement des Maghrébins Laïques de France ou le Comité Valmy.


Formations d’Alexandre del Valle

• Doctorat de géopolitique à la Sorbonne (Paris IV), recherches sur « les nouveaux phénomènes révolutionnaires et totalitaires » (Rouge Brun Vert) dans le cadre de l’Observatoire Géopolitique et de Recherches européennes (OGRE).
• Diplôme d’Etudes Approfondies, Histoire Militaire -Sécurité -Défense, Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-provence/Université Montpellier III.
• DEA européen d’Histoire des Doctrines politiques et des institutions Politiques, université de Sciences Politiques de Milan/IEP d’Aix-en-Provence.
• Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence, section Relations Internationales. Mémoire sur « Le maronitisme politique et le Liban moderne».


Collaboration à des journaux d’actualité ou revues géopolitiques

• Politique Internationale
• Outre Terre
• Spectacle du Monde
• Valeurs Actuelles
• Le Figaro
• Le Figaro Magazine
• France Soir
• Géostratégiques
• Stratégiques
• Arabies
• Israël Magazine
• Quaderni Geopolitici, etc


Essais et travaux réalisés depuis 1992


1. « La Maronité politique, Le système confessionnel libanais et la guerre civile »
Sciences Po Aix en Provence 1992.

2. « Statut légal des minorités religieuses en terres d’Islam »
Faculté de droit d’Aix en Provence, 1993.
3. « La théorie des Elites »
Faculté de Sciences politiques de Milan 1993.
4. « Jean Jaurès », 1994, « Les radios confessionnelles en France »
CERI, Faculté de Droit et de Sciences Politiques d’Aix en Provence.
5. « Islamisme-Etats-Unis »
L’Age d’Homme, 1997, Lausanne.
6. « Une certaine idée de la France »
Sous la direction d’Alain Grioterray, 1999, France Empire, Paris.
7. « Quelle avenir pour les Balkans après la guerre du Kosovo »
Paneuropa/L’Age d’Homme ; 2000.
8. « Guerre contre l’Europe : Bosnie, Kosovo, Tchétchénie »
Les Syrtes, 2000, Paris.
9. « Le Totalitarisme islamiste à l’assaut des Démocraties »
Les Syrtes, 2002, Paris.
10. « La Turquie dans l’Europe, un cheval de Troie islamiste ? »
Les Syrtes, 2004, Paris.
11. « Le Dilemme turc, les vraies raisons de la candidature
d’Ankara »

Les Syrtes, 2005, Paris


Conférences prononcées par Alexandre del Valle


Alexandre del Valle prononce régulièrement des conférences à l’invitation des milieux les plus divers.

Depuis 1996, il a participé à de nombreuses interventions télévisuelles et radiophoniques et est intervenu, sans ostracisme ou parti-pris Gauche/droite, dans toute sorte de colloques, conférences, forums, Universités, meetings, dîner/débats :

  • Clubs de réflexions, ou professionnels divers (Rotary ; Polo, Jockey Club ; AMIF (Association des Médecins juifs de France), Ian’s Club (Médecins arméniens de France), etc;
  • Milieux de Défense (Collège Interarmées de Défense, Institut de Hautes Défense Nationale (IHEDN), Secrétariat à la Défense Nationale (SGDN), Centre de Hautes Etudes Militaires (CHEM), Universités et Grandes Ecoles (Paris I ; Paris IV ; Paris VIII ; Paris XI ; Science Po ; HEC, INSEAD, Ecole de Guerre Economique et ESELSCA ; etc,
  • Associations laïques ou progressistes (Comité vendômois de défense de la Laïcité, Comité Valmy, Club Valmy, G.O.d.F ; G.N.L.F, organisations féministes (CERF), etc;
  • Milieux Catholiques (Frères de Saint Vincent de Paul, Paroisse de Neuilly, Traditionnalistes, Communauté de l'Emmanuel, etc), associations Protestants évangéliques (Eglise baptiste, Eglise gitane évangélique de France);
  • Organisations musulmanes (Radio Beur, Al Jazeera, Cercle Syrien de Paris, Espace Berbère, Comité pour la Mémoire de la Perse; Mémorial des Rois Perses, Mouvement des Maghrébins Laïques; Union des Musulmans Laïques de France, Ambassade de Tunisie, d’Algérie, du Liban, etc),
  • Centres communautaires Juifs et associations Franco-israéliennes (Bnaï Brith, Centre Simon Wisenthal; Likoud, Kadima, Synagogue Libérale de Copernic, Fondation OSE, CCJ 93-95, proche du PS; Union sépharade Mondiale, Union des Patrons Juifs de France, KKL, Fonds Social Juif, France Israël, CRIF, etc);
  • Organisations arméniennes (CCAF, Dachnak, ADL, Maison de la Culture Arménienne, etc), turques (alévies, turques-chypriotes) ; gréco-chypriotes (Université de Nicosie ; communauté hellénique de France) ; ex-yougoslaves (Université de Belgrade ; centre culturels serbe et macédonien ;
  • Organisations antiracistes (Démocratia ; LICRA, SOS Racisme, Collectif contre tous les Racismes, etc);
  • Mouvements ou associations politiques : RPR, CNI ; UMP, RPF, souverainistes, dissidents de la nouvelle droite européenne (Synergies européenne, Orion, Revue Vouloir) ; Cercles Chevènementistes, Royalistes (légitimistes et orléanistes), Espace Karl Marx; Parti Radical, UDF, Parlement européen, milieux libéraux (madelinistes, Parti Libéral belge, Alternative Libérale ; Droite Libre, Club de l’Embarcadère, Liberté Chérie, Fondation pour l’Europe Libre ; Afidora, etc) etc ;


POUR EN SAVOIR plus : voir détail, liste des principales conférences d’Alexandre del Valle depuis 1993.





Pourquoi on tue les chrétiens dans le Monde, La nouvelle christianophobie Ce livre est un cri d’alarme. Des chrétiens sont en danger et nous devons le savoir, sans diaboliser qui que ce soit, mais sans non plus fermer les yeux. Après la prise de conscience causée par l’attentat à la cathédrale de Bagdad, le martyr des Coptes égyptiens et l’assassinat du Ministre chrétien pakistanais, il est temps de faire un point sérieux sur la question. C’est ce qu’a entrepris Alexandre del Valle dans cet ouvrage très documenté qui dénonce et détaille les persécutions dont sont victimes les chrétiens sur tous les continents. Le constat est sombre et l’auteur ne mâche pas ses mots sur les raisons de la nouvelle christianophobie. Pour lui, il faut admettre que si les croisades ou l’inquisition sont un passé bien révolu, l’intolérance et le fanatisme anti-chrétien connaît, actuellement, une dramatique recrudescence. Avec ce livre soyons informés, donnons-nous des arguments objectifs et ayons en tête chiffres et faits réels pour rétablir la vérité et soutenir l’oppressé. Alexandre del Valle est un géopolitologue renommé.

 

 



rechercher
 

Partenaires :

Rachid Kaci
rachid kaci

SurLeRing.com
surlering.com


Inscription à la Newsletter :

Nom :
Email :


Articles Amis :

Les inconditionnels de la cause palestinienne oublient la politique de la France
Paul Marie Coûteaux


La République des laches (4eme de couverture)
Rachid Kaci


La Turchia sta diventando islamista ?
Daniel Pipes



Citation :

"Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de luttes doctrinales et qu’il n’y ait d’autre religion que celle de Dieu"
Coran, sourate VIII, verset 39